Le Kototama

Le Kototama  : pratique millénaire des sons origines.

Le kototama à Tours avec René Bertron - Association la Voix en Mouvement

Le Yoga du Son s’articule autour des 5 sons fondamentaux...

les origines du kototama

... qui habitent tous les langages de l'humanité. 

 

C’est donc une approche à la fois ancestrale et originale de la pratique du Son et de la vibration. Notre corps est notre premier espace de vibration, cependant sa fréquence est très basse et ne ”s’entend pas”.

 

Nous pouvons nous mettre à ”l’écoute” de cette vibration par les exercices issus du Seïtai.

Ensuite on pratique les sons mères, leurs essences spirituelles nous sont parvenues du Japon par l’intermédiaire de Moreihei Ueshiba fondateur de l’Aïkido.

 

C’est l'antique principe de Kototama, enseignement millénaire de l'art de la maîtrise du Son par la pratique des "mots-âmes".

 

 

(texte de Isabelle Padovani).

En japonais, kototama signifie "mot-âme" ou "esprit du mot" : cet art de la pratique du Son, caché volontairement pendant des millénaires, sous-tendant les mythes du Shinto et conservé sous le sceau du secret dans la famille impériale du Japon, a été dévoilé par l'Empereur Meiji à la fin du XIXeme siècle, et a commencé à être transmis en occident au milieu du XXeme siècle, par Nakazono Sensei.

 

Morihei Ueshiba, le fondateur de l'Aïkido, en fut un ardent pratiquant, et en disait :

"Il n'y a pas d'Aikido sans Kototama : l'Aikido est une méthode de fusion avec Kototama, l'esprit de l'univers… l'aikido est né à travers l'écho du son…"

 

Les "mots-âmes" sont les sons purs qui cristallisent les vibrations originelles que nous percevons ensuite comme couleur, son et forme, dans le monde manifesté.

Avant que toute manifestation soit perceptible dans le plan matériel, son essence vibre, résonne  sur les plans subtils : ainsi, chaque principe manifesté par la couleur, le son ou la forme, a un kototama, un "mot-âme", une vibration principielle sacrée qui contient son essence, et en permet la manifestation.

 

Le kototama à Tours avec René Bertron - Association la Voix en Mouvement

 

 

 

Ces "mots-âmes" n'ont pas de signification particulière dans aucune langue : ils sont le substrat vibratoire essentiel de toutes les langues et de toute chose. Ainsi, l'intégration du principe de Kototama permet de décoder le sens originel des mots, quelle que soit la langue à laquelle ils appartiennent : Kototama est la source du langage originel...

 

"Kototama, le chant des "mots-âmes", nous invite à l'écoute de l'Etre, à la présence simple à l'Ici-Maintenant, par la résonance intérieure des sons originels. "


Partagez cette page et aidez-nous à promouvoir le Kototama